Natperfume retrace l'histoire du parfum
L'histoire du parfum
Deux mots sur l'histoire des collections autour du parfum, avant de passer à l'histoire du parfum.

De l'antiquité à nos jours le parfum reflète le luxe ...mais aussi la féminité et la sensualité.

La collection des miniatures du parfum ainsi que tous les objets qui entourent le parfum,nous permettent de conserver ce luxe et de suivre l'évolution des styles et des modes des différentes époques.

Chaque collectionneurs recrée son luxe à sa façon,selon son goût et son feeling.
Aucune collection est identique ....Les puristes ne collectionnent que les échantillons de parfum c'est à dire les répliques des produits vente en réduction ou des modèles standard portant la mention : échantillon - Ne peut être vendu ou Echantillon gratuit ou encore cadeau gracieusement offert par ...Not for sale ou encore Sample
Les miniatures de parfum sont aussi des répliques des grands flacons avec un code à barre
Les factices viennent se joindre à la collection pour accompagner la miniature ou pour être exposés en dégradé de taille par exemple.
Les flacons de parfums anciens, nous offrent un charme du passé.
Les bijoux et accessoires se collectionnent, mais sont aussi très portés.
La publicité papier et les cartes parfumées retracent l'histoire par le slogan publicitaire.
Cet engouement pour les collection autour du parfum perpétue l'mage des marques des parfums ...
A chacun sa collection unique !


L'Antiquité

C'est là que commence de façon très rustique l'histoire du parfum, en Egypte, en Grèce et en Italie.

         
En Egypte
Le parfum, n'était pas à base d'alcool, comme de nos jours, mais il était sous la forme du fumigation,
baumes ou onguents.
Les fumigations étaient très utilisées dans les temples en hommage aux dieux.
Les onguents, baumes et huiles parfumées s'utilisaient sur la peau pour la parfumer,mais aussi à titre curatif.
Ces produits étaient conservés dans des petits flacons en faïence, céramique, albâtre ou terre généralement de forme animalière.

En Grèce
Même pratique qu'en Egypte, mais leur produits en plus de l'utilisation religieuse, sont beaucoup plus utilisés au quotidien lors du bain et avant et après le repas.
Les grecs attribuaient aux parfums une origine divine, et parfumaient le corps des morts.
La plupart des parfums étaient fabriqués à Corinthe,
et stockés dans de grandes urnes, de grands vases, ou des cruches à anse unique :
Les Lécythes
Une petite parenthèse lécythes, lécythos .... = lécythiophiles ... cela ne vous dit rien ?

En Italie
Les Romains aussi attribuaient une grande place aux parfums :bien que Jules César réprime cet utilisation.
Leur usage était réservé aux rites religieux et funéraires, mais aussi au quotidien pour leur vertus médicinales.
Grande innovation, ils sont conservés dans des ampoules et fioles en verre.
Cette technique de verre soufflé fût inventée en Syrie au 1er Siècle avant Jésus Christ.

Le Moyen Age
Nouveaux produits ! les pommades, les poudres et les eaux parfumées apparaissent.

         

L'encens et la myrrhe, restent des fragrances sacrées.

Les courtisans découvrent les vertus hygièniques et séductrice du parfum.
Les belles n'hésitent pas à prendre leur bain dans des eaux fleuries et à s'enduire d'huiles parfumées.
Un nouveau récipient apparaît le Le pomander en photo ci-dessus. C'est un globe en métal qui laisse échapper le parfum à travers ses décorations ajourées.

Venise s'impose comme capitale du parfum.
Marco Polo, aide à cette notoriété en ramenant des épices de ses voyages: poivre, noix de muscade et clous de girofle qui entrent dans la composition des parfums.
Alors que la cannelle, le gingembre, le safran et la cardamone ont été apporté par les navigateurs arabes empruntant la route des épices qui les a conduit en Inde et à Ceylan.
En Europe on cultive déjà l'anis, le thym, le basilic, la sauge, le cumin ...

il faut attendre la seconde partie du XIVe Siècle pour voir la naissance des parfums à base d'alcool.
La première est L'Eau de la reine de Hongrie à base de romarin.
La légende raconte qu'elle fut offerte en 1380 à la reine par un moine !
XVe Siècle, Venise perd sa position prépondérante, les portugais et les espagnols font à leur tour le commerce des épices, vanille, cacao, cannelle ...
XVIe Siècle, les hollandais, entre ègalement dans ce marché.

Si le Moyen Age accordait une grande place à l'hygiène, il n'en ai pas de même à la Renaissance.
Les eaux parfumées sont soupçonnées d'être le vecteur de la peste et de nombreuses maladies ...

C'est au XVIIe Siècle que le parfum connaît un grand succès.
Poudres et eaux parfumées embaument le visage et les perruques de la cour du Roi Soleil en 1656.
La corporation de gantier-parfumeur voit le jour : illustration ci-dessus.

Cette appellation a été donnée car on parfumait les gants en peau, pour masquer l'odeur nauséabonde des produits de tannage.

Le pomander, sera utilisé jusqu'à la fin du XVIIIe Siècle.
Les flacons sont piriformes en verre tranparent, cristallin, coloré ou en opaline.
La Cour parfumée

Les temps forts : L'Eau de Cologne et le Baccarat

         

Le siècle des Lumières est aussi celui des Philosophes, de la Révolution et des Parfums ...
La cour parfumée est celle de Louis XV, tout était parfumé : la peau, les vêtements, les éventails, les perruques et même les meubles !
Les Vinaigre de toilette viennent concurrencer les Eaux.
Ces Vinaigres ont un pouvoir désinfectant, on dit que le Vinaigre des quatre voleurs fit des merveilles à Marseille, lors de l'invasion de peste en 1720.


Révolution de l'histoire du parfum, au XVIIIe Siècle apparait l'appellation Eau de Cologne Eau composée de romarin, néroli, bergamotte ou citron.
On l'utilise sous plusieurs formes : diluées dans le bain, en bain de bouche, sur un morceau de sucre, dans du vin, en piqûre, en emplâtre ou encore en lavement.
Son origine provient sembe-t-il du couvent Santa Maria Novela à Florence où des religieuses préparent l'Acqua de Regina.
Elle arrive à Paris en 1806, grâce à Jean Marie Farina.
Parallélement, arrive à Cologne en 1792, 4711, La véritable Eau de Cologne en photo ci-dessus.
En France, le verre connaît un grand succès, Baccarat ouvre en 1765.
La renommée de Baccarat ou des critalleries Saint louis, est toujours d'actualité de nos jours...
On voit également apparaître des flacons d'orfèvre en or et pierres précieuses.
A la fin du XVIIIe Siècle, apparaît aussi, les entonoirs, des brosses à dents, des gratte-langue ou encore des bâtonnets pour les oreilles.


Le XIXe Siècle

Naissance de Jicky de Guerlain

          Guerlain     Jean Marie Farina    

La révolution française n'a pas altéré le goût des parfums pour la France.
Une fragrance a été baptisée Parfum de la guillotine

Napoléon et son entourage raffolent des parfums.
On appelait Joséphine La folle du musc

Paris s'impose très vite comme la ville commerciale du parfum, faisant pendant avec Grasse.
De grands parfumeurs voient le jour: L.T Piver, Houbigant, Lubin, Roger et Gallet ....
Sans oublier, Pierre François Pascal Guerlain, jeune médecin chimiste, qui ouvrit en 1828 un magasin rue de Rivoli à Paris.
On trouvait dans ce magasin, des poudres, des onguents, des crèmes et des parfums personnalisés, ainsi que
L'Eau de Cologne Impériale

qui lui valut le titre de fournisseur de Sa Majesté L'Impératrice Eugénie.
Guerlain terminera le siècle en produisant Jicky , superbe création toujours vendue de nos jours.

Ce siècle, nous laisse aussi l'invention du vaporisateur
que l'on doit à l'écrivain et gastronome Brillat-Savarin

Cet aussi à cette époque qu'apparurent de superbes coffrets de toilette qui contenait des essences parfumées.
Le décor du coffret était le plus souvent des marquises dans un décor fleuri.


Le XXe Siècle
Une grande dame est née

Coty     Muse de Coty     Gabrielle Chanel     Houbigant     Schiaparelli Sleeping

C'est l'Exposition Universelle de 1900 qui consacra la réussite de la parfumerie en France.
On retrouve l'Art Nouveau dans la parfumerie avec par exemple: Hector Guimard, créateur des bouches du métro parisien, et qui a dessiné les flacons pour le parfumeur Maillot.
On peut citer aussi le graphiste Alfons Muchas
qui travaillait pour Houbigant.

La perception du parfum change un peu, l'emballage et la publicité deviennent importants.

Le parfumeur et le verrier collaborent étroitement : René Lalique avec Coty, D'Orsay, Lubin, Molinard, Roger Gallet ......
Baccarrat avec Guerlain, Caron, Houbigant ....

Une nouvelle catégorie de parfumeur va bouleverser la parfumerie : Les couturiers. Le premier en 1911 Paul Poiret , qui eu l'idée de diffuser un parfum pour compléter sa ligne de vêtements.
Les parfums de Rosine Il fût suivi en 1921 de Gabrielle Chanel , qui nous laissa son NÝ5 , créé par Ernest Beaux

C'est à partir de 1930, que tous nos grands parfumeurs voient le jour: Jeanne Lanvin, Worth,
Caron ,Jean Patou, Elsa Schiaparelli ...
Après la seconde guerre mondiale, une nouvelle vague : Marcel Rochas Madame Carven, Christian Dior,
Nina Ricci ...
Les années 50 voient l'apogée de la parfumerie française, avec également à cette époque l'arrivée des parfums pour homme.
Depuis 1950, jusqu'à nos jours, un nombre impressionnant de parfums ont étés fabriqués...
Il n'y a que certains parfums qui ne démodent jamais, alors que certains ne durent pas plus d'un an !

C'est vous consommateurs et collectionneurs qui avez le pouvoir de rendre un parfum éternel ou de le supprimer de la gamme ...