natperfume.com
Infos Mode

Dior s’active sur tous les fronts à Paris


Traduit par

Paul Kaplan

Publié le



30 sept. 2021

Voici ce qui s’appelle tirer parti du potentiel d’une marque. Depuis le début de la Fashion Week, Dior s’active sur tous les fronts. La maison parisienne a inauguré son nouveau spa au Cheval Blanc, célébré Cordelia de Castellane, la créatrice de ses lignes Mode Enfant et Maison, et ouvert un magasin éphémère, fleuri et parfumé consacré à sa fragrance Miss Dior, devant l’Avenue, le restaurant préféré des professionnels de la mode, sur l’avenue Montaigne.
 

Une cabine du tout nouveau Dior Spa Cheval Blanc – Dior

Mardi matin, la maison a par ailleurs convié une équipe de critiques d’art et de journalistes à découvrir l’impressionnante rétrospective sur l’artiste Jean-Michel Othoniel au Petit Palais, organisée avec le soutien de Christian Dior Parfums. 

Sans oublier le dernier défilé de sa directrice artistique Maria Grazia Chiuri, qui a fait l’objet d’un compte rendu séparé dans nos pages.

En résumé, la maison parisienne a organisé cinq événements sur deux jours, un score impressionnant quand on sait que le flagship historique de Dior, son studio et ses ateliers de l’avenue Montaigne sont en pleine rénovation et que son nouveau siège sur les Champs-Élysées est en cours de finition.
 

Dior Spa Cheval Blanc

Le Dior Spa Cheval Blanc, situé au sous-sol du nouvel hôtel cinq étoiles du groupe LVMH, sur les rives de la Seine, attire déjà le Tout-Paris.

Comme le reste de l’hôtel, qui offre des points de vue mémorables sur la Seine, Notre-Dame et la Tour Eiffel, le spa a été dessiné par Peter Marino, l’architecte préféré du président de LVMH, Bernard Arnault, et de sa femme Hélène.

« J’ai imaginé un luxe maximal, mais aussi rafraîchissant, et inattendu », explique ce dernier, vêtu de son habituel look de motard en cuir noir.

Parmi ses coups de génie: la splendide piscine souterraine qui, de manière particulièrement ingénieuse, est bordée d’écrans vidéo qui reproduisent exactement la même vue de la Seine, des péniches et des ponts que celle du rez-de-chaussée. Grâce à l’utilisation subtile de ses plafonds bas, l’espace semble deux fois plus grand.

Contrairement à de nombreux spas, le Dior Spa Cheval Blanc ne confère aucune sensation de claustrophobie — les tons clairs d’or et d’écru apaisent le regard. Les idées innovantes ne manquent pas, du lit en graphite brun pour drainer les toxines jusqu’à la salle de soins double pour les couples.

Les lits et les tables de massages sont dotés de couverture en toile de Jouy bleue et de draps en lin impeccables, brodés de citations de Monsieur Dior — par exemple, « Au fond de chaque cœur sommeille un rêve ».

Pour le dire en un mot, le nouveau spa de Dior, véritable enclave de bien-être et d’élégance, est unique en son genre.

Ma Maison de Campagne

Cordelia de Castellane est plus une « It Mum » qu’une « It Girl ». Mère de quatre enfants, elle est la directrice créative des départements enfants, bébés et objets de Dior. La jeune quadragénaire peut être fière de sa réussite exceptionnelle.

Cet été, elle a conçu l’agencement et la décoration du restaurant du moment, le Café Lapérouse sur la place de la Concorde. Lundi, elle y recevait d’ailleurs un public élégant pour la dédicace de son ouvrage Ma Maison de Campagne.

Cordelia de Castellane dédicaçant son livre « Ma Maison de Campagne » – Instagram/Cordelia de Castellane

On y a croisé quelques grands noms de la mode, réunis pour déguster un repas de saumon fumé et de poisson à la sauce citronnelle. De Nicolas Houzé des Galeries Lafayette à Nicolas Bazire, du groupe LVMH, en passant par une vingtaine de journalistes, sans oublier Antoine Arnault, qui a investi dans le Café Lapérouse, et Natalia Vodianova, qui a signé la préface du livre.

« Avec un arbre généalogique qui comprend les plus illustres familles aristocratiques d’Europe, et une éducation au sein de l’élite de la mode parisienne, il n’est pas si surprenant que Cordelia incarne le bon goût à elle seule », écrit le mannequin russe.
 
Ma Maison de Campagne, sous-titré « L’art de vivre aux couleurs des saisons », documente le style maximaliste et somptueux de Cordelia de Castellane dans sa maison de campagne en pierre de taille. L’ouvrage est illustré par des photos prises tout au long de l’année, notamment de tables magnifiquement dressées qui reflètent son goût très éclectique et comprennent, bien sûr, de nombreux produits de verrerie, de céramique et de linge de maison estampillés Dior.

Comme le faisait remarquer un invité, c’est le genre de livre qui donne envie d’être invité pour le weekend…

 
« The Narcissus Theorem », par 

Jean-Michel Othoniel

 
L’exposition « The Narcissus Theorem » de Jean-Michel Othoniel au Petit Palais, inaugurée cette semaine, a bénéficié du soutien de Christian Dior Parfums , par le biais de sa très louable initiative « Jardins Culturels », qui consiste à rénover et restaurer des jardins appartenant au patrimoine français.

« The Narcissus Theorem » de Jean-Michel Othoniel au Petit Palais – Petit Palais

« Cette exposition représente énormément pour moi. Elle a joué un rôle vital pendant le confinement, car elle m’a permis de me projeter dans l’avenir. Je tiens à remercier Christian Dior Parfums d’être un mécène si généreux pour les arts en général et pour cette exposition en particulier », explique Jean-Michel Othoniel à FashionNetwork.com.
 
Au total, 70 œuvres, toutes sauf une créées spécialement pour l’exposition. De la rivière de briques bleues brillantes qui court le long des escaliers du Petit Palais aux colliers de perles dorées suspendus dans le jardin du musée, en passant par la grotte en acier gris du rez-de-chaussée, idéale pour la méditation, jusqu’au merveilleux lustre en verre de Murano suspendu dans la cage d’escalier Art nouveau, il s’agit de la première installation créée in situ dans le bâtiment depuis près d’un siècle.

« J’avais en tête une vision joyeuse, optimiste et enchanteresse », raconte l’artiste, dont les bulles de verre qui décorent l’entrée de la station de métro Palais Royal, en face du Louvre, font partie des oeuvres préférées des touristes qui visitent la capitale.

La semaine prochaine, il recevra la consécration suprême pour un artiste en France, et entrera à l’Institut de France. Une bonne année pour Jean-Michel Othoniel, ainsi sacré « Immortel ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

Printemps-été 2022 : différenciation, digitalisation et responsabilité au cœur des matériaux

info mode

Ailleurs à Paris: Patou, Prune Goldschmidt, The Attire, Clara Daguin et Octavio Pizzaro

info mode

Pour sa pré-collection automne 2021, Louis Vuitton imagine des corsaires plutôt sportives

info mode