natperfume.com
Infos Mode

Emporio Armani : la promesse d’un avenir fluo et chic


Traduit par

Paul Kaplan

Publié le



27 févr. 2021

Jeudi après-midi, la présentation d’Emporio Armani a placé la Fashion Week de Milan dans une ambiance futuriste — annonçant à coups de teintes fluo le retour prochain des voyages en avion, à la fin de la pandémie.

Voici, en résumé, le message du grand couturier italien : cet automne, la jeunesse branchée n’aura qu’une envie, sillonner à nouveau le monde — et Giorgio Armani bien l’intention de lui proposer une garde-robe adéquate.

Emporio Armani Automne-Hiver 2021 – Emporio Armani

 
Mis en scène dans un décor sombre, illuminé par une version fluo du logo d’Emporio Armani et de son aigle caractéristique, le défilé vidéo faisait parfois allusion aux succès actuels sur Netflix, comme cette Daphne Bridgerton d’aujourd’hui, vêtue d’une redingote plissée bleu roi ornée d’une fleur en tissu rouge vif.

Celle-ci était entourée d’un grand nombre de soupirants potentiels, certains plus ambitieux, en costumes parfaitement coupés avec vestes à double boutonnage et pantalons fuselés, d’autres plus séducteurs, en sweatshirts à capuche en velours noir surpiqués de bandes mates contrastées. 

Mais les vêtements féminins n’avaient rien de rétro — des boléros roses bonbon en tweed, des costumes masculins bleu pétrole, des hauts en jersey garnis de plumes, et des smokings pour l’heure du cocktail, imprimés d’un motif zig-zag.

À une époque où chacun se tourne à nouveau vers des choses simples — et où tous les défilés comportent une référence aux pulls irlandais —, Giorgio Armani propose quant à lui un pull à torsades anthracite, porté avec une robe de chambre assortie. En fond sonore, une bande-son de transe galactique, qui accentuait parfaitement les éléments techniques qui traversaient toute la présentation, comme ces motifs de circuits imprimés, qu’on retrouvait sur des manteaux à col montant.

Emporio Armani Automne-Hiver 2021 – Emporio Armani

 
À mi-parcours, la présentation a changé de cap, adoptant une touche plus française, comme si le créateur imaginait cette fois une version milanaise d'”Emily in Paris”. Des bérets, de courtes vestes fluides, des mini jupes en velours noir, des chapeaux cloche, de beaux tailleurs-pantalons et même de volumineux manteaux en nylon noir qui rappelaient la grande époque de Balenciaga. 

Pendant la pandémie, le designer octogénaire s’est fait très discret, ce qu’on peut comprendre, vu son âge. Mais il n’a pas chômé.

Cette collection témoignait du travail acharné du couturier et de son équipe. Comme s’il fallait donner un sens à cet épisode sombre, en créant des vêtements flatteurs en prévision du moment que tout le monde attend, la reprise d’une vie normale après la pandémie.

La plupart des designers savent clairement, au fond d’eux-mêmes, si leur collection est réussie. De ce point de vue, la joie qui se lisait sur le visage de Giorgio Armani au moment du salut était particulièrement éloquente.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

Matthew Williams confirmé chez Givenchy

info mode

Confinée à Rome, Maria Grazia Chiuri se réfugie dans la créativité

info mode

Carlin repense son cahier de tendances

info mode