natperfume.com
Infos Mode

Études et DFO 360 créent une joint-venture en Chine


Fondé en 2012 par Aurélien Arbet, Jérémie Egry et José Lamali, le label Études vient d’annoncer la création d’une joint-venture avec la société DFO 360, filiale de DFO, un groupe chinois dédié à la distribution et au développement d’une soixantaine de marques de mode et d’accessoires. Son portefeuille comprend quelque 95% de marques asiatiques à l’image de Sankuanz, System ou Beautiful people, mais aussi des marques européennes telles Christian Wijnants ou Gudu parmi les plus connues – sur le marché chinois.

La collection printemps-été 2022 signée Études Studio

Représenté par la chinoise Meimei Ding, le groupe DFO 360 s’engage aujourd’hui auprès d’Études pour un grand projet de développement, les deux sociétés formeront ensemble Études China, dont le siège social se situera à Shanghai, et distribuera exclusivement le prêt-à-porter et les accessoires des collections Études. 
 
« DFO est un partenaire qui a compris notre positionnement, explique Aurélien Arbet, l’un des cofondateurs. Nous n’avons jamais défini Études comme une simple marque française et avons toujours souhaité montrer une vision globale et interdisciplinaire de notre travail, en créant notamment des pop-up stores dans le monde entier. Même si notre marque a plutôt commencé à se développer aux États-Unis ou au Japon à ses débuts, c’est en Chine que la demande s’accélère aujourd’hui. Les projets sont multiples et les opportunités de rencontres avec les acteurs locaux promettent un bel avenir ».

Liés depuis quelques années déjà, Études et DFO 360 s’étaient déjà rapprochés afin de renforcer le développement wholesale de la marque, les relations publiques et presse et les projets spéciaux en Chine. 

La collection printemps-été 2022 signée Études Studio

De son côté, DFO confirme cette ambition « de consolider cette relation avec Études autour d’un développement à 360 de la marque et un enracinement plus fort encore sur le marché chinois, à travers le renforcement du wholesale, du retail, de l’e-commerce ou des social medias, explique Meimei Ding, CEO de DFO. Avec des chiffres records de vente, même pendant la pandémie, nous sommes confiants sur le succès d’Études en Chine, et la Chine est de plus en plus ouverte sur les marques de designers cool ».
 
L’officialisation de la joint-venture se concrétisera avec le lancement d’une première e-boutique via le site du géant chinois du e-commerce JD.com (Jindling Mall), concurrent d’Amazon et d’Alibaba, l’ouverture de deux shop in shops dans deux villes (Luxemporium à Pékin et Hainan), le développement de la distribution wholesale et l’annonce de nouvelles collaborations. 
 
Lancée à ses origines en maison d’édition, le label Études qui s’intéresse à la mode, à l’art, à l’édition et au consulting, a été rapidement soutenu par plusieurs fonds d’investissement, comme Fashion Capital Partners et Nelly Rodi Moneybox et d’un pôle d’actionnaires minoritaires incluant Orelsan, Umiuchi, Headbangers Publishing, Woodkid et Tiemoue Bakayoko. Il connaît un succès grandissant depuis dix ans avec plus de 130 points de vente dans le monde et une boutique en propre à Paris, rue Debelleyme. 
 
Le trio à sa tête continue également ses missions de consulting auprès d’autres maisons, à l’instar de la marque Aigle dont il assure la direction artistique depuis décembre 2020. Leur première collection sera à découvrir en septembre prochain.
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

Le Festival de Hyères dans les starting-blocks

info mode

A l’IFM, la RSE devient un sujet majeur avec le Certificat développement durable

info mode

Swarovski nomme son tout premier directeur créatif global

info mode