natperfume.com
Infos Mode

Fashion Week de New York : Proenza Schouler, Moschino, Carolina Herrera et Michael Kors


Traduit par

Paul Kaplan

Publié le



12 sept. 2021

Il faudra sans doute attendre encore un peu avant la fin de la pandémie — mais ça n’empêche pas les marques new-yorkaises de faire leur retour sur les podiums. L’humeur est au beau fixe à New York : assisterait-on au retour à la (nouvelle) normale ?

Proenza Schouler – Printemps-Été 2022 – Prêt-à-porter féminin – New York – Photo: Proenza Schouler

Une ère nouvelle qui s’accompagne d’une furieuse envie d’évasion, de weekends prolongés et de déménagement à la campagne.

Nous avons examiné quatre collections incontournables du Printemps-Été 2022, présentées par le biais de défilés organisés aux quatre coins de la ville — Proenza Schouler, Moschino, Carolina Herrera et Michael Kors — dans le cadre d’une saison de six jours marquée par le retour sur les podiums des grandes maisons et des designers indépendants.

Proenza Schouler : De jeunes citadines à la plage

Si elles habitent en ville, les demoiselles de Proenza Schouler ne manquent pas d’esprit pratique. La marque new-yorkaise reste le mètre-étalon des prochaines tendances de la mode américaine. 

Son défilé de mercredi soir avait pour toile de fond l’eau et les clôtures en bois caractéristiques des plages de l’Atlantique en Amérique du Nord. De nombreuses femmes actives new-yorkaises travaillant désormais sur une semaine de quatre jours avant d’entamer leur weekend dans les Hamptons, le décor était taillé pour la clientèle de Proenza Schouler.
 
Cela dit, les designers à la tête de la marque, Jack McCollough et Lazaro Hernandez, ont imaginé une collection très urbaine pour le Printemps-Été 2022.

De multiples propositions tailleur, depuis cette saharienne dénudant l’épaule jusqu’à cette parka de super-héroïne, en passant par ces trenchs sans manches en cuir — l’un écru, l’autre noir chocolat — ou encore ce merveilleux manteau zébré jaune.

Des vêtements pour voyager confortablement dans une nouvelle ère, presque post-professionnelle, où l’on pourrait se faufiler loin des bureaux étroits et s’habiller tous les jours de manière beaucoup plus romantique. À l’image de ces grandes robes sculpturales, ornées de perles, de franges en forme de spaghetti, aux lignes soulignées par des découpes latérales — tantôt jaune canari, tantôt rouge amarante.

Le défilé s’est achevé sur un trio de robes pastel très colorées, très élégantes, et très contemporaines. Les mannequins étaient chaussés de mocassins masculins et de sandales chic et robustes, et portaient de superbes sacs “Dia Day”, rehaussés de raphia tissé à la main et de faux crocodile technique.

“Une célébration des libertés retrouvées, aussi fragiles qu’elles puissent paraître, couplée à un optimisme absolu pour tout ce qui nous attend”, voilà comment le duo créatif définit lui-même sa collection. 

Moschino – Printemps-Été 2022 – Prêt-à-porter féminin – New York – Photo: Moschino

 
Moschino : La mode en pâturage
 
Cette saison, les dieux de la météo ne se sont pas montrés très cléments envers Moschino, mais ceux de l’esprit et de l’invention avaient répondu à l’appel. Présentée sous une bruine continue à Bryant Park, la collection exprimait avec humour et énergie la vision optimiste du créateur le plus facétieux du secteur, Jeremy Scott.

En jouant sur des idées pop rétro et des imprimés d’école maternelle, le créateur a imaginé des robes courtes en A avec des manches bouffantes, des mini-vestes de flamenco et des jupes encore plus courtes avec bustiers assortis. Sur une robe bucolique aux formes particulièrement flatteuses, des boutons en forme de coeur…

Les tissus favoris de Jeremy Scott pour le printemps prochain : des imprimés pastel naïfs avec beaucoup d’oursons roses, d’éléphants turquoise et d’agneaux lilas — de superbes idées de papier peint pour une chambre d’enfant. Le tout complété par des bracelets spirales, des coupes afro perlées et des talons hauts déclinés dans un kaléidoscope de teintes acidulées. Tous les mannequins se pavanaient avec un sac à main assorti au bras — les couleurs des différentes pièces étaient coordonnées à l’extrême sur chaque tenue.
 
“C’est de cet univers que sont faits les jolis rêves”, explique Jeremy Scott, selon qui les élégantes dames de la côte Est ont rarement eu l’air aussi optimiste.

Certes, une ambiance légèrement absurde se dégageait du défilé — mais là encore, il s’agit d’un élément fondamental de l’ADN de Franco Moschino — à l’image des imprimés animaliers, qui devenaient tridimensionnels à la fin du show.

Le casting de premier ordre — de Gigi Hadid à Imaan Hammam — a commencé à arpenter le podium alors que les photographes n’étaient pas encore installés à leurs sièges et que les invités masqués se réfugiaient sous de grands parapluies. Le point d’orgue de l’événement était certainement le salut de Jeremy Scott au côté du mannequin transgenre antiguayo-américain Aaron Philip, en fauteuil roulant.

Carolina Herrera – Printemps-Été 2022 – Prêt-à-porter féminin – New York – Photo: Carolina Herrera

 
Carolina Herrera : La fille des quartiers chics fête ses 40 ans

Le designer Wes Gordon a célébré le 40e anniversaire de la maison Carolina Herrera en organisant un défilé intimiste dans une maison de ville historique de l’Upper East Side.

Depuis sa création, Carolina Herrera est l’une des maisons les plus chics de Manhattan, et cette dernière collection n’échappait pas à la règle. Des versions très épaulées du modèle phare de Carolina Herrera — le tailleur blanc ultra féminin —, des robes majestueuses et grandioses en soie noire et blanche, ou des robes courtes plus punk en jacquard : le tout correspondait indubitablement à l’ADN de la marque.

Sous la direction de Wes Gordon, la femme Carolina Herrera a rajeuni d’une décennie, et porte désormais de superbes chemises en coton blanc avec des détails floraux froncés et des manches monacales, ou des mini-robes intrépides en carreaux pailletés, cramoisis et crème. Mieux encore, le créateur réinterprète les pois signatures de Carolina Herrera dans un nouvel imprimé logo utilisé sur de superbes robes.

Les meilleures idées de Wes Gordon étaient probablement les plus majestueuses : des bustiers à paillettes anthracite sur des tourbillons interminables de satin, ou des robes courtes noires suivies de longues traînes.

En un sens, la collection était un pari audacieux sur l’avenir. Wes Gordon semble persuadé que les mondanités new-yorkaises reprendront leur cours au printemps prochain, avec des événements de charité et des bals, des mariages et des weekends de fête. Croisons les doigts.

Michael Kors – Printemps-Été 2022 – Prêt-à-porter féminin – New York

 
Michael Kors : Passer du bon temps à Central Park 

Michael Kors, le créateur le plus passionné d’Amérique, renoue avec la nature cette saison. Son défilé avait lieu à la Tavern on the Green, un restaurant très couru situé à l’ouest de Central Park.

C’était comme au bon vieux temps, avec un groupe de stars — dont Kate Hudson qui a filmé tout le finale du défilé — au premier rang, aux côtés du nouveau PDG de la maison, Joshua Schulman, et du maître absolu de la marque, John D Idol, le PDG de son propriétaire, Capri.

Dévoilés dans un parc verdoyant, les vêtements étaient résolument urbains : de petites robes noires à col roulé, des jupes en cuir évasées et des trench-coats roses ou écrus, coupés tout en souplesse.

Pour le soir, une robe fourreau en cuir divine, lacérée de découpes, et plusieurs superbes robes courtes et ajustées en guipure confetti, ou encore des jupes amples surmontées de débardeurs. Pour un weekend à la plage, des pulls en cachemire noir ornés d’un cœur rouge et d’une main.

Plusieurs mannequins portaient des cabas et des sacs seaux, dont certains contenaient un bouquet de roses, mais cette ode au glamour de la jet set semblait un peu en décalage avec l’ambiance actuelle.

L’actrice et chanteuse Ariana DeBose accompagnait l’événement avec des classiques comme My Baby Just Cares For Me. C’était un défilé très soigné. Kendall Jenner, comme la plupart des autres mannequins, portait ses cheveux plaqués en arrière et du rouge à lèvres couleur rubis.

S’il ne s’agissait clairement pas de la plus belle collection de Michael Kors à ce jour, le défilé exhalait tout de même un sentiment d’optimisme bienvenu après la période troublée qui touche peut-être à sa fin.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

Alexander McQueen automne-hiver 2021: tout ce qui brille est anémone

info mode

Confiné à Milan, Alessandro Sartori concocte un show numérique pour Ermenegildo Zegna

info mode

Le Prix LVMH revoit sa communication à l’ère des réseaux sociaux

info mode