natperfume.com
Infos Mode

ITS 2020: Olivia Rubens remporte le concours de mode de Trieste


Une compétition très relevée, avec 32 finalistes provenant de 16 pays, a caractérisé cette 18ème édition du concours de mode International Talent Support, qui s’est tenue sur le web le 23 octobre. En cette année étrange, où pour la première fois l’ITS a dû se dématérialiser, c’est plus que jamais une mode engagée qui a été mise en avant. En témoigne le palmarès, qui a récompensé les jeunes talents aux démarches les plus responsables avec un vrai point de vue, à l’instar du principal prix, l‘”ITS Responsible fashion award powered by Allianz”, décerné à Olivia Rubens, qui s’est aussi adjugée le prix de la Camera della moda (chambre de la mode italienne).
 

Une création de la gagnante Olivia Rubens – ITS2020

Virtuose de la maille, la jeune Canadienne, qui va fêter ses 28 ans le 30 octobre, a impressionné le jury et le public par sa maturité. Elle s’est distinguée aussi bien par sa créativité, ses compétences techniques et son travail sur la matière, que par son engagement social et responsable. Sa collection “sporty-grunge” indéfinissable, aux volumes lâches, propose une réflexion sur ce que signifie être une femme et sur la perception qu’elle donne, à travers des cagoules-masques trouées, des pièces ludiques, souvent étranges, ainsi que des superpositions cachant et dévoilant les parties du corps.
 
Le travail d’Olivia Rubens est ancré dans la durabilité environnementale. Elle est d’ailleurs aussi consultante pour aider d’autres marques à s’engager dans cette démarche à travers un réseau de collaborateurs qu’elle a mis sur pied pour s’assurer un processus de production éthique. Tous les matériaux qu’elle utilise sont naturels, biodégradables, certifiés ou recyclés.

Originaire d’Ottawa, en Ontario, elle sort diplômée de l’université Ryerson en 2015 et travaille dans l’industrie au Canada jusqu’en 2018, date à laquelle elle part à Londres pour effectuer un master en technologie du design de mode féminine au London College of Fashion.

La mode, outil de réinsertion professionnelle

Installée désormais en Angleterre, elle travaille entre autres avec un teinturier naturel en Irlande et un fileur à Londres, mais collabore aussi avec la coopérative italienne Manusa, un fabricant de tricots qui emploie des réfugiés africains qualifiés et des femmes fragilisées.
 
Faisant entendre lui aussi sa voix singulière, le Britannique Cameron Williams (25 ans) diplômé de l’école Central Saint Martins de Londres a séduit Vogue Talents, qui lui a attribué une mention spéciale pour la manière originale dont il explore ses origines africaines. Partant de l’habillement organique et frugal des peuples Noubas du Soudan, le jeune styliste travaille avec minutie les coupes, les drapés et les constructions, avec une grande attention portée aux détails.

Cameron Williams – ITS2020

 
Il offre une réflexion intéressante autour de la culture africaine, en particulier à travers les accessoires, réinterprétant notamment les baluchons et sacs des nomades africains, transformés en sacs fonctionnels aux formes conceptuelles fabriqués en écorce naturelle ougandaise biodégradable. Il utilise aussi des déchets plastiques pour créer des pantalons et des jupes, en suivant un procédé d’engommage pour préserver la texture et la qualité du plastique, tandis qu’il s’approvisionne en latex auprès des communautés locales de l’Amazonie brésilienne via son partenaire BarkTex Allemagne.

Les ustensiles de cuisine deviennent accessoires de mode avec Clara Chu

Le recyclage était aussi le thème central de la collection de sacs joyeux et colorés réalisés avec des objets de cuisine par la gagnante de l’”ITS Responsible accessories award powered by Allianz”, Clara Chu. En utilisant les techniques traditionnelles de la maroquinerie, elle a transformé en accessoires innovants tupperware, bouteilles d’eau, bacs à glaçons, ouvre-bocaux, épluche-légumes et autres presse-citron.
 
D’origine portugaise, née à Hong Kong, la styliste âgée de 25 ans est diplômée depuis 2017 du London College of Fashion, en se spécialisant d’abord dans l’habillement féminin. Elle affiche une approche fondamentalement expérimentale, alliant concept de fabrication artisanale et technologies innovantes, et faisant appel aux matériaux les plus inattendus.
 
C’est un grand technicien de la couture, qui a remporté le Prix OTB, doté de 10.000 euros, avec la possibilité de faire un stage au sein de l’une des marques du groupe: l’Irlandais Andrew Bell (29 ans), récompensé aussi par le Prix Pitti Immagine.

Diplômé du Royal College of Art de Londres, il a séduit pour son sens de la construction du vêtement ainsi que pour son travail sur les plis, revisitant la garde-robe féminine classique dans un esprit futuriste via des soudures par ultrasons et un enrubannage technologique.

Le sac-bac à glaçons signé Clara Chu – ITS2020

Renzo Rosso, fidèle soutien du concours depuis sa création, a aussi décerné le Prix Diesel à l’Israélienne Noa Baruch (28 ans), qui a utilisé le potentiel de la simulation 3D et le laser pour jouer sur des effets optiques un brin psychédéliques.
 
A signaler le prix ITS de la presse, attribué pour la toute première fois cette année. Il a été décerné à la Chinoise de Melbourne Syna Chen, qui a conçu de drôles de vêtements gonflables et “habits boués”, imaginant une collection pour extraterrestres en visite sur Terre.
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

Qui sont les talents de la promotion 2020/21 du programme IFM Labels ?

info mode

48H Maisons de Mode : top départ dès vendredi !

info mode

Fashion Week numérique de Londres : un dimanche partagé entre innocence et visions post-apocalyptiques

info mode