natperfume.com
Infos Mode

ITS 2021: Aitor Goicoechea Aburuza et Adam Elyassé remportent le concours de mode de Trieste


Comme l’an dernier, l’International Talent Support (ITS) s’est à nouveau déroulé en ligne cette année. Mais, cette fois, sous forme d’une simple vidéo annonçant directement les vainqueurs du concours pour jeunes créateurs fondé en 2002 par Barbara Franchin, ainsi que les projets pour célébrer son vingtième anniversaire. Le rôle de l’héritage, qu’il soit familial ou culturel, était au centre des travaux présentés par les candidats cette saison. Comme en témoignent les créations des deux designers Adam Elyassé et Aitor Goicoechea Aburuza, qui ont remporté ex-aequo l' »ITS Responsible fashion award powered by Allianz », le principal prix de la manifestation.

L’un des modèles réalisés par Aitor Goicoechea Aburuza – ITS 2021

 
Le premier (26 ans), qui est né et a grandi à l’est de Londres, est originaire du sud du Maroc. Diplômé d’un master en mode à la Central Saint Martins, il a présenté une collection de prêt-à-porter pour homme, mais qui peut être unisexe, composée d’amples pièces sportswear entièrement réversibles et décomposables. Celle-ci se veut un dialogue sur la double identité, entre diaspora africaine et héritage multiculturel britannique. Les teintures naturelles des tissus rappellent les terres et paysages du continent africain.
 
Le deuxième, âgé de 22 ans, est Espagnol, originaire de Bilbao, et a étudié au IED de Barcelone. Il est également spécialisé dans la mode masculine, mais son style flamboyant, tout en couleurs, imprimés, broderies et décorations, est à l’opposé de celui d’Adam Elyassé. Dans sa collection, il s’inspire de son père, aujourd’hui décédé, des repas passés avec lui et de ce qu’il lui a transmis. Nappes, serviettes, patchworks d’images s’assemblent comme autant de souvenirs dans de longs manteaux tapisserie, tuniques drapées, étoles imprimées et autres créations bouillonnantes d’inventivité comme ce costume-plaid mué en grande cape, tandis que toutes sortes de franges perlées de cristaux revisitent en mode baroque le béret basque.

C’est le Coréen Tae Choi, qui a gagné le prix OTB, doté cette année de 20.000 euros, avec une collection dédiée encore au vestiaire masculin. Comme l’explique dans un communiqué le patron du groupe de mode, Renzo Rosso, partenaire de longue date de la manifestation, le créateur a été choisi « pour son esthétique à la fois sophistiquée et très simple et équilibrée », ainsi que « pour l’attention extrême portée aux formes et aux détails, exprimant une étude approfondie pour les volumes, pour des coupes inattendues, pour le mélange soigné des couleurs. Ce projet représente un exemple de produit moderne et mettable », résume-t-il.

Un aperçu de la collection d’Adam Elyassé autre grand gagnant du concours – ITS 2021

Le troisième grand prix, le Swatch Art Peace Hotel Award, qui récompense la créativité pure, a été décerné au Belge Mohammed El Marnissi. Là encore, il s’agit d’une collection masculine, qui puise dans les racines orientales du designer, à travers une créativité joyeuse et une belle technique.

Diplômé de l’Académie royale d’Anvers, ce dernier s’est inspiré d’une histoire d’amour à l’origine du mythe de la naissance de Damas, ainsi que des motifs et couleurs des années 1960-70 pour confectionner une garde-robe originale et ludique. Il a notamment utilisé le tissage traditionnel des tapis marocains et réalisé des pantalons dans une complexe trame de perles minuscules.

A noter le nouveau prix ITS Digital Fashion Award remis au talentueux Chinois basé à Londres Hua Hui pour sa collection futuriste très aboutie, créant un puissant univers en 3D.

Par ailleurs, la marque Lotto a récompensé trois créateurs autour d’un nouveau projet de développement de sneakers: la Chinoise Qinzi Gao à la première place, suivie par l’Israélien Tomer Stolbov et sa compatriote Hadar Slassi. Cette dernière a aussi été récompensée par l’ITS Fondazione Ferragamo Award, dédié pour la première fois spécifiquement à la chaussure, grâce à son nouveau concept de fabrication de chaussures composées de cinq à sept strates différentes mêlant technologie 3D et artisanat. Enfin, la Chinoise Tianan Ding a obtenu la mention spéciale Vogue.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

Alber Elbaz à travers dix silhouettes emblématiques

info mode

Le Festival de Hyères 2021 consacre le Britannique Ifeanyi Okwuadi

info mode

Free Lance retrouve du sex-appeal avec Alfredo Piferi

info mode