natperfume.com
Infos Mode

Le FIMA, un festival pour faire rayonner la mode africaine dans le monde


Par

AFP-Relaxnews

Publié le



30 nov. 2021

Du 1er au 5 décembre, le futur de la mode africaine se dessinera à Niamey, au Niger, à l’occasion de la 13e édition du Festival International de la Mode en Afrique (FIMA). Orchestré sous la houlette du créateur Alphadi, l’évènement sera rythmé par plusieurs concours, notamment destinés à mettre en lumière de jeunes stylistes, puis ponctué par un défilé réunissant des créateurs des cinq continents. A vos agendas !

Si la créativité et le savoir-faire africains sont aujourd’hui de plus en plus représentés dans la mode en Europe comme aux Etats-Unis, ils demeurent encore (trop) rares, et mal connus du public. Une chose à laquelle le créateur Alphadi tente de remédier depuis plusieurs années en soutenant la jeune création, tout comme les marques plus installées, au Niger, et plus largement en Afrique, et en mettant à l’honneur la pluralité des savoir-faire textiles africains, via le Festival International de la Mode en Afrique (FIMA).

La 13e édition de l’événement culturel et artistique se tiendra à Niamey, au Niger, du 1er au 5 décembre 2021, sous le thème « La Mode, dynamique de paix vers l’intégration touristique et culturelle de l’Afrique » avec pour ambition de mettre à l’honneur le potentiel artistique africain, à travers la mode notamment, et de lui permettre de s’installer durablement sur la scène mondiale.

« Notre ambition est de créer les conditions d’une culture de la paix à travers l’art et la créativité dans une Afrique de tolérance et de quiétude. Nous sommes confortés dans notre démarche par l’engagement du gouvernement nigérien de faire du Niger une destination touristique de premier choix ainsi que la prise de conscience des uns et des autres sur le rôle du tourisme dans le processus de développement », soulignent les organisateurs sur le site officiel du Festival.

Ouvrir la voie à la jeune création

S’il s’agira du fil rouge de cette nouvelle édition, l’événement mettra bien sûr l’accent sur la mode à travers ses traditionnels concours, notamment dédiés aux mannequins et aux créateurs de demain. Une façon de promouvoir la jeune création africaine, tout comme sa diaspora, mais aussi de lui permettre de s’ouvrir et de briller sur la scène internationale. Du Niger au Togo en passant par le Burkina Faso, le Sénégal, le Rwanda, ou encore la Côte d’Ivoire – pays invité d’honneur – dix candidats ont d’ores et déjà été présélectionnés pour dévoiler leurs créations et tenter de remporter ledit concours, dont Ricardo Sumbo, Chérifa Namoro, Ibrahim Alio, Wahouie Judicael, ou encore Rolande Bapina.

Le Festival sera également marqué par « La Nuit de la Mode Nigérienne », le 1er décembre, avec une conférence débat sur le thème ‘Paix, Tourisme et Culture’, un défilé, et plusieurs initiatives autour de la musique, de l’art, et de l’autonomisation de la jeune fille, ainsi que par « La Nuit Panafricaine », le 3 décembre, avec une exposition et un défilé de mode mettant en scène des créateurs émergents.

ETX Daily Up
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 AFP-Relaxnews.



Source link

Autres articles

Pour présenter sa Croisière 2022 fin juin, Max Mara embarque pour Ischia

info mode

Les jeunes créateurs français en danger immédiat

info mode

Frolov, le prêt-à-couture ukrainien qui séduit les stars de la pop

info mode