natperfume.com
Infos Mode

Les historiques collaborations créateurs des 3 Suisses mises aux enchères


Concernant surtout les maisons haut de gamme et l’univers du luxe, la vente aux enchères dans la mode s’ouvre cette saison aux 3 Suisses. Cet acteur de la vente à distance, qui a changé de mains (racheté en 2018 par Shopinvest), avait noué au fil des décennies de multiples partenariats mode avec des créateurs. Une vente se tiendra le 28 novembre en physique, au sein du siège historique des 3 Suisses, en partenariat avec la maison ventes Good, mais aussi en direct sur le web via la plateforme « Drouot Live ».

Lolita Lempicka, Elisabeth de Senneville, Jean-Charles de Castelbajac, Vivienne Westwood – 3 Suisses

Cet événement est en fait relié à la transformation de l’ex-centre logistique des 3 Suisses, orchestré notamment par la société Nhood. Un ancien site industriel, nommé La Maillerie et basé à Villeneuve d’Asq, qui est en cours de réhabilitation pour proposer commerces, bureaux, logements et loisirs. Au moment d’acquérir la friche, Nhood a aussi mis la main sur un stock de vêtements issus des collaborations 3Suisses, avec la volonté de mettre en valeur ce patrimoine.

500 pièces ont alors été cédées en 2017 au musée de la Piscine de Roubaix, tandis que 330 autres vêtements font aujourd’hui l’objet de cette vente aux enchères. Parmi elles, on retrouve un tailleur en tartan signé Vivienne Westwood, des tenues à rayures chères à Jean-Paul Gaultier, une blouse épurée de Martin Margiela, mais aussi des looks d’Agnès b., Christian Lacroix, Issey Miyake ou encore Martine Sitbon.

« Ce qui est intéressant, c’est qu’à l’époque, ces jeunes créateurs ont insufflé à ces collaborations leur ADN stylistique originel et qu’aujourd’hui – 40 ,30 ou 20 ans après, chacune des pièces de la vente correspond à leur signature créative dans l’histoire de la mode, livre la curatrice du projet Pénélope Blanckaert. Malgré des budgets contraints, ils ont réussi à ne rien renier de leur style tout en fabriquant en France ».
 
Le vépéciste, connu pour son catalogue, se présente comme l’inventeur de la collab’ mode en 1977: Sonia Rykiel a été sa première invitée, en y vendant ses pulls près du corps. Les archives mises au jour remettent aussi en lumière des designers qui se sont fait plus discrets par la suite, tels Jean-Rémy Daumas, Corinne Sarrut, Peggy Roche ou encore Christophe Lebourg.

A noter que les bénéfices de la vente aux enchères seront reversés à l’association Fashion Green Hub, qui œuvre dans la région nordiste à soutenir la jeune création responsable et à accompagner la filière dans sa transition durable. En amont de la vente, les modèles seront exposés au public les 19 et 20 novembre à la maison de ventes Good à Paris, puis à la Maillerie via un défilé le 26 et une exposition le 27 novembre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

Comment Gucci s’est transformée de griffe aspirationnelle à marque inspirante

info mode

À Milan, Giorgio Armani revient sur son héritage

info mode

Le collectif Mekong Connection ouvre son premier pop-up à Paris

info mode