natperfume.com
Infos Mode

Louis Vuitton: Richelieu n’Roll, en pleine manifestation pour le climat


Traduit par

Marguerite Capelle

Publié le



6 oct. 2021

Nul ne pourra accuser Nicolas Ghesquière, de Louis Vuitton, de manquer d’imagination. Il met plus d’idées dans un seul look que certains créateurs dans toute une collection.

© PixelFormula

Même si manifestement, les manifestants pour le climat s’en fichent comme d’une guigne. Le défilé a été brièvement interrompu par une militante portant une bannière avec le message « Overconsumption = Extinction » (Surconsommation = Extinction), avant qu’elle ne se fasse sortir du podium. Un tel défaut de sécurité a de quoi surprendre dans un défilé LVMH.

Des lunettes dorées géantes en forme de flammes, une robe chargée de paillettes et de dorures, explosant sous la ceinture en crinoline asymétrique, taillée comme des épaulettes militaires, des bottines compensées en cuir verni, lacées devant et cloutées sur les côtés. Ajoutez un sac rose Vuitton porté sur l’épaule: et nous n’en sommes qu’au deuxième look.

Pratiquement chaque passage était un collage d’idées et d’époques dans cette collection Vuitton printemps-été 2022, dévoilée au Louvre mardi soir, dernière date de la Fashion Week parisienne. Une veste en jean se transforme en redingote du XIXème siècle, un micro-top à paillettes se déploie en crinoline de dentelle.

Louis Vuitton – printemps-été 2022 – © PixelFormula

Si vous cherchez un top de rock star à larges rayures verticales en paillettes noir et argent, attendez-vous à le voir légèrement déséquilibré sur le côté. Tandis qu’un sublime blazer à 12 boutons devient une mini-cape, portée sur les épaules en dentelle dorée d’une soutane rebrodée de religieuse.

Nicolas, de plus en plus attiré par le thème de la spiritualité, a même produit une calotte dorée de cardinal, à galons dorés.

Le tout était présenté dans le Passage Richelieu reliant la rue de Rivoli et la Pyramide du Louvre, agrémenté pour l’occasion de dizaines de lustres géants et de miroirs au mur. Tout cela au service du concept de Nicolas Ghesquière, un « Grand bal du temps » intemporel, où les époques, les codes et les vêtements se dissolvent pour faire naître de nouvelles idées. Le titre qu’il donne à sa collection ? La Transmission.

Louis Vuitton – printemps-été 2022 – © PixelFormula

Du rock’n roll de Cardinal Richelieu, une mode pour Catherine de Médicis, qui insuffle une touche de modernité à des matériaux d’ordinaires réservés aux cérémonies solennelles, et à de somptueux tissus.

« Ce soir, la météo ne compte pas, c’est le temps qui compte », disait le communiqué de presse du créateur.

Mais les dieux de la météo n’étaient pas tout à fait d’accord: les invités arrivés sous un doux coucher de soleil ont dû sortir sous une averse brutale, qui a pris des proportions dignes de Blade Runner quand les spectateurs ont dû littéralement jouer des pieds et des mains pour s’extraire de la foule, des milliers de fans qui se pressaient à l’extérieur. Lesquels ont été pris d’une frénésie de paparazzi digne d’un banc de piranhas, au moment où les stars faisaient leur sortie.

Louis Vuitton – printemps-été 2022 – © PixelFormula

Dans un geste généreux, la maison a eu la bonne idée de mobiliser des dizaines de jeunes Parisiens pour distribuer de gros parapluies aux invités en partance.

Signe du pouvoir de Vuitton, des dizaines d’authentiques VIPs étaient là pour cette soirée initialement plus clémente. Les paparazzi professionnels étaient aux anges en découvrant Ana de Armas, la nouvelle James Bond Girl, vêtue d’une robe-manteau Vuitton de couleur rose, croisée et sans manches. Elle était suivie de près par celle qui est sans doute la plus grande fan de Nicolas Ghesquière : Alicia Vikander, en blouson blanc avec des empiècements de cuir verni aux épaules.

Les plus grandes actrices (comme Isabelle Huppert, Catherine Deneuve, Regina King ou Jennifer Connolly) de même que les célébrités naissantes (Phoebe Dynevor, de la série Bridgerton, Maria Bakalova) ou encore cette apparition surprise du champion olympique du plongeon, Tom Daley :  le star power ne manquait pas dans cette Galerie des Glaces d’aujourd’hui.

Louis Vuitton – Printemps-été 2022 – Womenswear – Parigi – © PixelFormula

Au vu de ces vêtements et accessoires saisissants, Nicolas Ghesquière ne fera peut-être pas l’unanimité, avec son style qui joue sur le détournement culturel. Il s’attire toujours de bien meilleures critiques en France qu’à l’étranger. Mais il continue à proposer des tonnes de it-bags à chaque défilé. Celui-ci s’est achevé avec quelques superbes cabas en cuir verni, qui vont à coup sûr déclencher des achats en masse. Et continuer à remplir les tiroirs-caisses de la marque de luxe la plus lucrative de la planète.

Pas de miroir aux alouettes dans la Galerie des glaces de Vuitton !
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

Zoom sur trois jeunes créateurs basés à Paris et soutenus par le programme Sphere

info mode

A Milan, pleins feux sur la relève du « made in Italy »

info mode

Cette année, l’ANDAM récompensera quatre marques françaises

info mode