natperfume.com
Infos Mode

Paul Smith entame son deuxième demi-siècle de carrière et revisite ses grands succès


Traduit par

Clémentine Martin

Publié le



25 janv. 2021

Peu de créateurs peuvent se vanter d’entamer le deuxième demi-siècle de leur carrière. C’est pourtant le cas de Sir Paul Smith, qui a présenté cette semaine certains de ses plus grands succès remis à l’honneur dans une collection homme revisitée.

Paul Smith – Automne-hiver 2021/2022 – Collection homme – Paris – DR

Le chevalier de la mode traverse les époques et s’inspire de nombreux courants musicaux, comme le » Two Tone » et le « Northern Soul », à travers une collection particulièrement portable.
 
« C’est une collection typiquement Paul Smith. Parce que j’ai passé toute mon année dans ce studio, parfois seul, sans voyager, sans restaurants et avec les musées fermés. J’ai donc décidé de puiser dans toutes ces sous-cultures britanniques et de les moderniser, avec un mélange très Paul Smith de carreaux et de motifs superposés », explique Paul Smith lors d’une conférence téléphonique depuis Londres.

Basé dans la capitale britannique, Paul Smith présente ses collections homme à Paris depuis des décennies. Fidèle à sa tradition, il a dévoilé son défilé en vidéo au cours de la Semaine de la mode masculine parisienne, entièrement digitale, sur le site officiel de la Fédération de la haute couture et de la mode.
 
« Pas de zoom ! J’utilise toujours un crayon », s’esclaffe Sir Paul, qui a présenté plusieurs costumes en tartan exemplaires au son du groupe de musique The Specials. Le fondateur du groupe, Terry Hall, est connu pour son amour des costumes parfaitement coupés.
 
Paul Smith s’est aussi inspiré du mouvement Mods avec des blousons très chics qui faisaient eux-mêmes référence aux vestes Ivy League de Brooks Brothers, ainsi que des blousons courts.
 
Comme beaucoup d’autres créateurs, le designer a jeté son dévolu sur le mohair, la laine privilégiée cette saison, mais lui a apporté une touche grunge. Il s’est aussi réapproprié l’imperméable traditionnel, réinventé en cachemire et laine.
 
« Le secteur du costume connaît des temps difficiles. Nous avons préféré imaginer des vestes d’inspiration workwear, même si les nôtres sont fabriquées dans un tissu de Loro Piana », explique Paul Smith, qui a aussi proposé des vestes de travail inspirées de pièces traditionnellement utilisées par les mineurs. À l’époque, elles étaient confectionnées avec des épaules renforcées de cuir, permettant aux travailleurs de porter leurs lourdes charges. Mais la version de Paul Smith se décline en cachemire orange tissé de laine, et se porte avec un nouveau mocassin à semelle crêpe.
 
Pour rappeler les débuts de sa première boutique de Nottingham, Paul Smith a fait défiler quelques chemises hawaïennes. « À l’époque, les fans de Wigan venaient à ma boutique le samedi, entassés dans des Ford Cortinas, pour acheter des chemises hawaïennes pour aller danser et faire la fête toute la nuit », rit-il.

Paul Smith – Automne-hiver 2021/2022 – Collection homme – Paris

Et la nostalgie des voyages transparaissait dans une série de motifs tissés à l’aide de la technique du ikat, revisités dans des versions abstraites et fabriqués à Côme, en Italie. Paul Smith a découvert le motif ikat lors de son premier voyage en Inde, dans les années 1970.
 
« J’ai ramené une valise pleine de ikats et je suis rentré à la maison enchanté, avant de découvrir qu’à Southall (quartier à l’ouest de Londres, ndlr), on peut les acheter partout auprès de la communauté indienne. Hé hé ! » , s’amuse le couturier.
 
À l’aube de son deuxième demi-siècle de carrière, Sir Paul Smith a-t-il jamais envisagé de prendre sa retraite ? « Retraite ? Je n’ai jamais entendu ce mot ! J’ai encore les jambes d’un adolescent et j’ai la chance d’avoir une équipe jeune et talentueuse autour de moi. Il y a une excellente énergie dans l’entreprise », assure-t-il dans un grand éclat de rire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

Chanel Haute Couture: méditation sur les muses et les musées

info mode

La « cloud generation » force les marques à s’exprimer différemment

info mode

AZ Factory, la maison d’Alber Elbaz, lance deux lignes inédites et prévoit une commémoration

info mode