natperfume.com
Infos Mode

Présentations Paris Mode: Olivier Theyskens; Minuit; Zadig & Voltaire


Paris a accueilli des dizaines de présentations cette saison, alors que les petites maisons faisaient l’impasse sur les défilés sur podiums pour privilégier les rencontres sur rendez-vous avec les créateurs. Autant d’occasions de voir les vêtements de près et d’échanger personnellement avec les créateurs – du Marais bohème au très chic 16ème arrondissement.

Voici trois collections contrastées, qui résument à elles toutes la capacité unique de Paris à proposer énormément de voix différentes dans l’univers du style.

Olivier Theyskens – Printemps-été 2020-2021 – Paris – Photo: Olivier Theyskens

 

Olivier Theyskens : un chic de déesse du rock à la française

Mylène Farmer à fond les manettes cette saison chez Olivier Theyskens, qui évoque la déesse costumée du rock français qui marqua son enfance, dans une nouvelle collection excellente.

Comme beaucoup de créateurs, Olivier faisait référence à sa propre jeunesse, avec un retour aux sources influencé par la pandémie : dans son cas, c’était l’époque de ses dix ans, quand Mylène Farmer explosait à la télé française avec des clips mémorables.

« En fait les gens m’ont toujours taquiné et trouvé un peu ringard parce que j’aimais bien Mylène Farmer, mais elle incarne beaucoup de ce que représente la femme Theyskens. Le cran, la personnalité, le style et l’indépendance », expliquait le créateur, qui présentait sa collection dans son nouveau magasin-atelier pop-up, dans une galerie du Marais. L’enfant terrible belge du style sexy gothique a beaucoup changé de lieu et de showroom ces derniers mois, avant d’atterrir dans ce loft tout en longueur, tout à l’est de la rue Réaumur.

Des veuves gothiques séductrices qui sont sa marque de fabrique, en robes plissées en cupro, ou tenues moulantes pour soirées tardives, jusqu’à ses robes asymétriques suggestives ou ses looks de dominatrices chic en cuir ajusté, Mylène Farmer appréciera sûrement l’hommage. Au passage, elle qui produisit les vidéos de rock français les plus chères de l’histoire, et détient toujours le record des premières places au hit-parade, devrait vraiment enregistrer un nouveau disque pour offrir aux créations de Theyskens une bande sonore adaptée.
 

Minuit – Printemps-été 2020-2021 – Paris – Photo: Minuit

Minuit: Des petites Françaises à New York

Une nouvelle marque a vraiment « marqué » les esprits, si on peut se permettre ce jeu de mot : Minuit, lancée cette saison dans le Marais par un duo de créatrices parisiens qui se sont fait les dents à Manhattan.

Croisement cool entre sophistication détendue, tissus luxueux et « je ne sais quoi » de touche française, Minuit présentait sa première collection dans une galerie d’art du quartier, la semaine dernière.

Celle-ci est le fruit de l’imagination de Laurie Arbellot, qui vit à Paris, et de Marion Anaïs Forand, qui habite Williamsburg. Elles se sont rencontrées alors qu’elles travaillaient pour la plus importante nouvelle maison de mode qui ait vu le jour ces 15 dernières années en Amérique, Proenza Schouler. Et leurs créations évoquent un peu ce chic moderne de la maison new yorkaise : mélange de cool « downtown » et d’allure « uptown ».

À partir de tissus italiens de premier choix, Minuit proposait de formidables tailleurs pantalon en soie cloquée gaufrée, des pantalons et brassières en daim velours couleur tangerine, au drapé épatant de perfection, des mini boléros à la coupe chirurgicale, des robes noires style négligé sexy, avec des bretelles en chaîne métallique, et de super corsages en coton décolletés.

Tout ça dégageait une impression d’opulence, même pas guindée. Le message était clair et concis : les petites Françaises marquent les esprits à New York.

Zadig & Voltaire – Printemps-été 2020-2021 – Paris – Photo: Zadig & Voltaire

Zadig & Voltaire: mode durable et détendue

 
La créatrice de Zadig & Voltaire Cecilia Bönström a présenté ses dernières idées dans un élégant loft du 16ème arrondissement, avec vue sur la Tour Eiffel par-dessus les toits, malgré une Fashion Week qui s’est révélée la plus humide qu’on ait vue à Paris depuis des lustres.

Mais il n’y avait rien de moisi dans l’approche du style rockeuse à la française proposée par la directrice artistique, qu’elle avait intitulé : « La vraie garde-robe, édition durable ». Un pianiste jouait des sonates jazzy, avec des échos sporadiques de Cole Porter, tandis que le casting de top canons parcourait ce loft situé au dernier étage et rempli d’œuvres d’art. D’autres jeunes gens inscrivaient les noms des rédacteurs en chef sur des galets, façon runes, de jolis cadeaux réservés aux visiteurs de cet espace situé rue Galilée.

« Je voulais une collection entièrement éco-responsable”, a expliqué la créatrice, qui présentait des tee-shirts en coton réutilisé, ou des tops en laine recyclée pour un style résolument androgyne. Pour le printemps-été 2021, Cecilia veut voir les filles et les mecs en pull boyfriend oversized, accroché de travers avec des épingles à nourrice, en super jogging et chemise aux poignets rallongés, en pantalon à fentes horizontales au niveau de la ceinture, et smoking blanc de jour pour les filles.

Dans la Bible, Jésus marchait sur l’eau sur la Mer de Galilée, et réussissait même à nourrir 5 000 personnes avec cinq miches de pain et deux poissons. Nous ne suggérons pas que Cécilia Bönström ou Zadig & Voltaire possèdent ce genre de pouvoir. Mais cette collection parviendra au moins à aider beaucoup de jeunes à se sentir plus beaux et mieux dans leur peau. Ce qui est, ne l’oublions pas, est l’objectif premier de la mode.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

Reebok confie sa direction créative globale à Kerby Jean-Raymond

info mode

Balmain : Bienvenue au premier rang virtuel

info mode

Des Petits Hauts: 20 ans de succès et de nouveaux projets

info mode