natperfume.com
Infos Mode

Qui sont les trois finalistes du prix DHL Talent Mode International ?


La Fédération française du prêt-à-porter féminin sassocie à DHL Express France pour lorganisation dun concours destiné à valoriser les entreprises de mode à fort potentiel international, dont le lauréat sera révélé le 7 décembre prochain lors de l’évènement « Rôle Modèle », organisé par la fédération. En attendant de connaître l’heureuse élue, zoom sur les trois marques finalistes du concours.

71Bis a été fondée par Perrine Dufourcq et Elise Notari – 71Bis

71Bis

Fondée par Elise Notari et Perrine Dufourcq, 71Bis est une marque de prêt-à-porter et « prêt-à-dormir » féminin. Soucieuses de proposer une collection de modèles homewear raffinés et élégants, les deux fondatrices, qui travaillent main dans la main à la direction artistique, ont pris le pari de créer des vêtements de nuit à porter également le jour.

Elles dévoilent ainsi des pièces allant des kimonos, robes, nuisettes et tops aux accessoires, à des prix oscillant entre 28 et 319 euros. Le tout fabriqué dans un atelier à Cognac, en Charente, au travers de finitions travaillées telles que des coutures anglaises, des détails réalisés à la main ainsi que des broderies personnalisables.

Aujourd’hui, la marque, distribuée via un e-shop et une boutique en propre à Cognac, se concentre activement sur son développement à l’international. C’est dans ce cadre qu’elle a choisi de participer au concours DHL Talent Mode International, dans l’objectif de bénéficier de l’accompagnement du transporteur et de la fédération française du prêt-à-porter féminin, en s’attaquant notamment aux marchés japonais, coréen, anglais et espagnol.

En parallèle, elle continue l’expansion de son offre en lançant ses premières pièces en maille, et vient également d’intégrer l’incubateur Le Village by CA, un réseau d’accélérateurs de start-up initié par le Crédit Agricole.

Le Lissier

Le Lissier a été créée en 2018 par Nicole Carrousset, après deux ans d’école de commerce. Dans l’objectif de proposer une alternative à la surproduction, elle dévoile des souliers fabriqués à partir de tissus d’ameublement upcyclés issus de fin de série, de brocantes ou d’entrepôts de déstockage appartenant à l’organisme Le Relais.

Le Lissier fabrique ses modèles à partir de cuir et de tissus upcyclés – Le Lissier

Elle offre ainsi des sneakers à lacets, scratch ou slip-on pour hommes et femmes mêlant cuir italien et tissus upcyclés, à des prix oscillant entre 149 et 159 euros. Le tout dessiné en France et confectionné au Portugal, dans un atelier familial de Porto.

Une proposition qui a donné naissance à de nombreuses collaborations, notamment avec le célèbre château de Versailles, qui lui a permis de récupérer les métrages de tissus issus d’une exposition dédiée à la portraitiste de Louis XIV.

Distribuée via un e-shop et une dizaine de revendeurs en France, la griffe a aujourd’hui décidé de participer au concours organisé par DHL Express France et la fédération française du prêt-à-porter féminin dans l’objectif de se développer à l’international en BtoB et BtoC en bénéficiant du prisme et de l’accompagnement du transporteur.

Dans ce cadre, elle recherche également activement des investisseurs et business angels susceptibles de la soutenir dans cet export à l’international.

Cahu

Née en Normandie, Clémence Cahu grandit aux côtés d’un père fabricant de structures gonflables. Plus tard, lorsqu’il lui demande de reprendre l’activité familiale, elle choisit plutôt de récupérer les chutes de toiles et les fins de rouleaux de la société pour en faire des articles de mode.

Cahu propose des modèles de maroquinerie à des prix oscillant entre 75 et 590 euros – Cahu

La créatrice, aujourd’hui styliste, directrice artistique et rédactrice en chef mode du magazine Grazia, travaille alors main dans la main avec des prototypistes formés chez Louis Vuitton, et dévoile une collection de sacs cabas fabriqués à partir de toile PVC imperméable, associée à du cuir et du coton. Le tout élaboré en France, monté au Portugal ou au Maroc et proposé en vingt couleurs et trois tailles différentes.

Bien que le cœur de son offre soit le cabas, qu’elle appelle aussi « le pratique », Clémence propose également une gamme de diverses pièces de maroquinerie telles que des porte-cartes et portemonnaies, aux côtés de sacs seau et de sacs à main, proposés à des prix oscillant entre 75 et 590 euros.

Distribuée dans 16 points de vente en France et plusieurs enseignes internationales, la marque a souhaité participer au prix DHL dans le but de renforcer davantage sa présence dans le monde. Dans ce cadre, elle dévoilera également une collaboration avec la marque de mode africaine Koko, qui sera distribuée à travers le continent africain en 2022.

En parallèle, Clémence Cahu travaille également sur une gamme centrée sur le secteur de la maison, dans le but de donner une dimension plus lifestyle à son label. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

Le CFDA annonce les nominés et lauréats des Fashion Awards 2021

info mode

L’Andam dévoile un jury 2021 dépassant les frontières de la mode

info mode

Swarovski nomme son tout premier directeur créatif global

info mode