natperfume.com
Image default
Vie Pratique

Hairburst : les shampooings des instagrammeuses sont-ils cool ?

En décembre dernier, j’ai succombé aux charmes d’une publicité instagram d’une influenceuse qui vantait les mérites de la marque Hairburst. Présentée comme « géniale », cette routine capillaire garantie sans SLS m’a intriguée. Aujourd’hui, l’heure est au bilan.

Qu’est-ce que Hairburst ?

Difficile de savoir qui se cache derrière Hairburst ainsi que l’histoire de la marque. Le site officiel en Français ne dévoile aucune mention légale (hmmm… c’est hors-la-loi…).
Les arguments commerciaux ? « Ca marche, regardez nos témoignages tous plus fous les uns que les autres » (grosso modo, hein) + un packaging attrayant (des gélules en forme de coeur, des couleurs qui plaisent aux millenials, #socute) + « nous on propose des soins sans tel et tel ingrédient ». Le tout saupoudré d’achat de sponsoring sur certains comptes Instagram et chaînes Youtube, et hop : le tour est joué.

Si Hairburst ne nous dit pas vraiment d’où elle vient (l’Angleterre, apparemment) ni à quel groupe elle appartient (peut-être aucun ?!), la marque est transparente quant à la publication de la composition exacte et intégrale de ses produits (c’est de toute façon obligatoire en France).

Les promesses de Hairburst

Hairburst est une marque spécialisée dans le domaine de la pousse des cheveux. Si certains concurrents préfèrent se positionner en tant qu’experts un peu boring, Hairburst est à l’opposé total. Les superlatifs et les photos-témoignages des clientes sont là pour faire le job : on est clairement dans l’activation du cerveau droit. Depuis sa création (je ne sais pas quand, donc…!), la marque semble s’être développée sur d’autres créneaux comme l’entretien des cils. La marque suscite un réel engouement sur les réseaux sociaux, nul doute que le marketing fait bien son oeuvre car les compléments alimentaires dédiés à la pousse du cheveu n’ont rien de plus que ceux de la concurrence côté compo : ça reste très classique (mais pas forcément nul, hein, juste pas révolutionnaire).

A lire
Shampooing sans sulfate : à savoir pour aller plus loin

La composition des capillaires Hairburst

Pour ma part, j’ai acheté sur Amazon un kit de Shampooing + Après-shampooing pour cheveux plus longs et plus forts Hairburts, dont voici les compos respectives.

SHAMPOOING / Aqua (eau), laurylsulfate d’ammonium, bétaïne de cocamidopropyle, glycérine, chlorure de sodium, sarcosinate de sodiumlauroyle, protéine de blé hydrolysée, coco-glucoside, benzoate de sodium, polyquaternium, acide citrique, distéarate d’éthylène-glycol, panthénol, parfum, myristamide DIPA, hydroxypropyl guar hydroxypropyltrimonium chloride, sodium PCA, lactate de sodium, EDTA disodique, arginine, acide aspartique, PCA, acétate de tocophéryle, glycine, alanine, sérine, valine, isoleucine, proline, thréonine, histidine, phénylalanine, aldéhyde alpha-amylcinnamique, coumarine.

APRES-SHAMPOOING / Aqua (eau), alcool cétéarylique, glycérine, chlorure de behentrimonium, acide citrique, stearamidopropyl dimethylamine, v de blé hydrolysée, palmitamidopropyltrimonium chloride, phénoxyéthanol, panthénol, parfum, benzoate de sodium, chlorure de cétrimonium, alcool isopropylique, acétate de tocophéryle, hydroxypropyl guar hydroxypropyltrimonium chloride, sodium PCA, lactate de sodium, arginine, acide aspartique, PCA, glycine, alanine, sérine, valine, isoleucine, proline, thréonine, histidine, phénylalanine, aldéhyde alpha-amylcinnamique, coumarine.

Forcément, quand on claime « sans SLS » à tout va… la première question que l’on se pose est : « par quel(s) tensioactif(s) ont-ils remplacé les SLS pointés du doigt ? ». Eh bien c’est le Laurylsulfate d’amonium qui a été choisi par Hairburst. Il est aussi connu sous l’appellation « ammonium Lauryl Sulfate ». « Hein, quoi, des sulfates ?! » allez-vous me dire… Si ce type de sulfate est moins mauvais pour l’environnement, il reste un poil irritant. Il est tout de même important de relativiser : le shampooing se rince, l’ALS n’est donc pas bien méchant pour la plupart des consommateurs qui n’ont pas de problématique particulière du cuir chevelu.

Sachez également que si les influenceurs vous vantent la notion de « sans SLS » pour vous faire croire à un truc hyper doux : ça n’est pas mensonger. Mais… on peut bien sûr opter pour des soins avec des tensioactifs encore plus doux que l’ALS comme le coco glucoside (qui est pourtant présent dans la formule du shampooing, mais en quantité moindre). Ici, l’ALS un poil irritant semble être contre-balancé par d’autres tensio-actifs extra-doux. Un autre point pour relativiser : l’ALS est totalement autorisé dans les soins bio de la charte Ecocert.

Autres articles

Le dentifrice, mon remède anti boutons !

Irene

Quoi de neuf au rayon parfum pour cet été ?

Irene

White Musk Libertine de The Body Shop, mon nouveau parfum de sexy girl

Irene

Quels produits de beauté peut-on ramener du Brésil ?

Irene

Studio Finish Concealer (anti cernes, anti imperfections)- Mac

Irene

Les vernis à ongles Pizza Hut : vous ne rêvez pas !

Irene