natperfume.com
Image default
Vie Pratique

« Avoir un blog de fille » est-il synonyme « d’être futile voire débile » ?

Triste constat : il suffit de dire qu’on tient un « blog de fille » pour que les visages se crispent et que, souvent, on nous prenne de haut… Personnellement, je n’y accorde plus d’importance, mais croyez-moi, les cent premières fois, ça m’a mis dans une colère folle !

Parler chiffons ou make-up, c’est bête ? Non. D’ailleurs, qu’est-ce qui est bête et qu’est-ce qui ne l’est pas ? Tout dépend tout simplement de ses centres d’intérêt, ni plus ni moins. Bloguer, c’est avant tout – du moins je l’espère – pour se détendre, pour partager des choses qu’on aime avec une communauté, si je ne m’abuse.

Quand j’ai ouvert mon blog, c’était pour m’évader de mon quotidien un peu chiant et que je n’aimais pas forcément. Attention, pas pour me refaire une vie, soyons clairs, mais pour avoir ma bulle à moi où tout est rose. Je voue un culte aux produits de beauté et à leur pouvoir : rendre beau. C’est comme une baguette magique, en somme ! Alors, pourquoi me regarder de travers quand je dis que j’aime aborder ce sujet ?

Chaque jour, des milliards de femmes se maquillent. C’est que ça les intéresse, non ? Alors à côté, il y a des gens qui vont avoir un sourire en coin et persifler : « chaque jour, des centaines et des centaines de personnes meurent, d’autres sont dans la misère… ». Oui et ? Ma position est claire :ici, je ne souhaite pas être sérieuse. La vie est déjà assez chiante comme ça, vous ne trouvez pas ? Aborder les sujets qui fâchent comme la politique et / ou la religion ? Je le fais déjà avec mes amis autour d’un café et je ne pense pas que ce blog soit vraiment approprié pour ce genre de débat !

Oui, ici je fais l’apologie du futile. Oui, j’ai décidé d’allier le futile à l’agréable. Et oui ça me rend heureuse. Mais non, je ne suis pas aliénée. Non, il ne me manque pas quelques cases sous prétexte que je suis incollable sur tous les parfums Chanel, d’Egoïste à Coco Mademoiselle en passant par le n°5.

Trop souvent, les journalistes qui consacrent des sujets aux blogs nous prennent pour des écervelées, des pauvres filles qui n’ont rien d’autre à faire de leur vie. Quel dommage ! Le métier d’un journaliste n’est-il justement pas de s’imprégner d’un sujet pour le traiter le mieux qui soit ? Survoler la blogosphère féminine et se contenter d’un « toutes des dindes glossées », c’est bas et super réducteur. Derrière chaque blog, il y a une âme, une personnalité, un cerveau, un corps… Derrière chaque post se cache une personne qui fait ou a fait des études, qui parfois travaille dans un univers super strict voire carrément intello… Et ça, beaucoup ne daignent même pas le percevoir. Quel dommage !

Parallèlement, la relation avec les annonceurs s’avère aussi fastidieuse. Des mails pas du tout personnalisés, des erreurs dans les prénoms, parfois des ordres de publier… Ces marques oublient elles aussi que nous sommes des personnes qui font autre chose dans notre vie, dans la vrai vie… Je ne m’étendrai pas sur le sujet, ça m’énerve trop et je serais capable de dire des méchancetés !

Mais zut quoi ! Si on blogue sur des sujets un peu plus légers, c’est par choix et il serait peut-être intelligent de comprendre nos motivations et tout ce que ça peut nous apporter, de partager avec une telle communauté, plutôt que de nous juger d’entrée de jeu.

Ca me fait penser à un entretien pour un magazine féminin (pourtant, la presse féminine c’est futile, on est d’accord) : la rédactrice en chef s’est moqué de moi et m’a presque traitée d’écervelée parce que je prétendais parler beauté sur mon blog. Elle m’avait sorti un « vous n’avez pas mieux à faire ? »… Avouez que pour le coup, c’était un peu l’arroseur arrosé, là ! Bref, passons…

Nos blogs, futiles, je veux bien l’admettre. Mais débiles, non, jamais !

Autres articles

Pirate Parfum : de la copie de grands parfums ?

Irene

Ma routine de soins du moment

Irene

Sephora x Craig & Karl : la collection éphémère du printemps

Irene

Obsession de la semaine # 2 : les parfums Clean

Irene

Ca sent bon, c’est frais, c’est « Potager chic » !

Irene

L’avis de la personal shoppeuse : Tendances mode printemps été 2008.

Irene