natperfume.com
Image default
Vie Pratique

Peau de croco : mes conseils pour ne plus avoir la peau sèche

« SOS, NatPerfume !!! J’ai la peau de croco, que puis-je faire ?! ». Pas de panique les filles, je suis dans la même situation que vous… mais je me soigne ! Alors, si ces quelques astuces peuvent faire la différence et enfin venir à bout de la peau de croco : go go go, je partage tout ça avec vous !

La peau de croco et moi, toute une histoire…

Soyons honnêtes, je ne partage pas avec un capital chance hors-norme côté peau. Souffrant de dermatite atopique pendant des années, j’ai dû composer avec une peau sèche, réactive et à tendance déshydratée. Petit rappel pour celles qui passent par là :

  • la peau sèche = manque de gras
  • la peau déshydratée = manque d’eau
  • on peut avoir la peau sèche ET déshydratée, c’est mon cas

Chaque changement de saison est une vraie tannée à gérer pour ma peau : elle sur-réagit et se met à devenir toute craquelée. Je suis rentrée de vacances au soleil il y a 3 semaines… nous sommes en plein hiver ici à Paris. Bref, là ça dé-squamme et je lutte activement contre l’effet peau de croco.

Mes astuces anti peau de croco

  • Je n’utilise pas d’eau trop chaude. C’est très très tentant vu la difficiulté à m’extirper du lit tous les matins, par envie de rester bien blottie au chaud sous la couette… Mais je me fais violence : « non Capucine, pas d’eau ultra méga chaude, je sais que tu adooooores ça mais c’est mauvais pour la peau ! ». Ma dermato m’avait beaucoup mise en garde à ce sujet il y a quelques années.
  • J’évite les bains. Faire trempette trop longtemps, pas bon ! Je m’octroie ce petit plaisir une fois de temps en temps seulement, à condition de me tartiner de crème hydratante après.
  • Je privilégie des soins lavants doux et / ou très enveloppants. En hiver, j’ai beaucoup d’affection pour l’huile de douche qui aide à nourrir la peau pendant la douche.
  • Lorsque je me sèche, je « tapote » ma peau avec la serviette, je ne la frotte pas comme une dératée car cela agresse la peau.
  • J’applique de la crème TOUS LES JOURS. Enfin, ça c’est ce que je devrais faire en principe, mais j’ai été flemmarde ces 5 derniers jours. Résultat ? Ma peau est carrément trop sèche. Au moins, ça me permet de me rendre compte que cette étape est indispensable pour moi.
  • J’essaie d’avoir recours à une session traque du poil assez régulièrement. L’hiver pourrait être l’occasion de se laisser aller, puisqu’après tout on porte des collants et des pantalons… Mais, personnellement, je trouve que bien entretenir le rasage ou l’épilation permet de ne pas avoir trop de poils incarnés. Au-delà de ça, cela invite beaucoup plus à prendre soin de soi (c’est une question de point de vue, mais c’est le mien en tout cas) : quand j’ai les jambes rasées, c’est clair que j’ai envie de les chouchouter, de les gommer, de les crémer…

Un rasoir anti peau de croco, ça existe ?!

Je rebondis sur le point du rasage évoqué plus haut. Généralement, on a tendance à dire que le rasage a une petite action exfoliante sur la peau. Ce n’est pas faux et pour être honnête avec vous, lorsque je me rase… je zappe littéralement le gommage ! Car oui, je trouve que ça enlève légèrement les petites peaux mortes.

En revanche, sur certaines peaux, on est d’accord : le rasage peut sembler « agressif », le feu du rasoir n’est pas un mythe. Dans ces cas-là, j’ai tendance à recommander de bien choisir son rasoir parce que c’est là qu’il peut faire toute la différence. Pendant des années, j’ai oscillé entre deux références de rasoirs à tout petit prix en grande surface : des trucs archi-basiques. « Un rasoir, c’est un rasoir », je me disais… Et puis, c’est dans le cadre de mon partenariat avec Vénus de Gillette que j’ai commencé à tester sérieusement des rasoirs. Et honnêtement, j’ai vu une réelle différence, à un point tel que j’ai changé de marque de rasoirs et que je ne consomme (presque) plus que Gillette.

Donc oui, le choix du rasoir fait toute la différence. Déjà, je ne me coupe plus comme auparavant au niveau de « zones difficiles » comme les genoux. Aussi, je trouve le rasage plus net qu’avec des rasoirs premiers prix. L’expérience de rasage est aussi bien plus agréable, car beaucoup plus douce. Je vous jure, il y a des types dont le job doit consister à être pro de l’ergonomie du rasoir. Ca paraît déconnant… et pourtant, en fait, oui ça joue !

Résultat ? Maintenant que je deviens une experte ès rasoir, je trouve certains concepts de moins en moins tirés par les cheveux. Avant, je me serais dit que c’était « juste » du marketing. Bon, eh bien aujourd’hui tout ça m’amuse beaucoup et je trouve ça rigolo de tester, pour voir s’il y a une véritable valeur-ajoutée au produit. C’est le cas du rasoir Venus & Olaz : vous ne pouvez pas le louper, il est rose (oui NatPerfume, comme beaucoup de rasoirs) et il est vendu dans un emballage rose et jaune. Celui-ci, on va dire que c’est le parfait « rasoir d’hiver » (oui, NatPerfume est une grande daaaaame qui possède un dressing de rasoirs, ah ah !) :

  •  Il a des bandes hydratantes CARREMENT plus épaisses que la normale. Présenté comme ça, on pourrait penser que c’est un frein à la maniabilité de l’ensemble. Je vous accorde que ça ne va pas être mon rasoir ultime pour le maillot avant une séance d’épilation laser. MAIS, pour les jambes c’est plus que nickel. Justement, je trouve que ces fameuses barres hydratantes Olaz fonctionnent bien : elles aident à rendre la peau bieeeeen douce et super confortable. Ca ne vous empêche pas d’hydrater après avec de la crème, mais au moins ça n’agresse pas la peau.
  • Le rasoir Venus & Olaz contient 5 lames. La marque garantit que cela a été développé pour proposer une exfoliation en douceur, sans agression de la peau.

Forcément, si vous avez suivi mes pérégrinations de ces derniers temps – si vous avez lu mon dernier post sur Gillette Venus Swirl, donc – vous savez que je recommande l’utilisation d’une mousse à raser dédiée. Cela « enveloppe » mieux votre gambette, le rasoir glisse mieux et le fini est infiniment plus doux. En ce moment je teste la mousse Olaz Satin Care version Sensitive, qui est elle aussi très très bien. Ce rasoir a été conçu pour être utilisé sans mousse à raser, ça fonctionne très très bien sans effectivement. Mais si vous avez la peau très sèche comme moi en ce moment, une petite mousse ne sera pas de refus !

Voilà, vous savez tout sur mes trucs et astuces anti peau de croco et ma garde-robe de rasoirs (on dit un garde-rasoirs, du coup ?!!!). J’espère que cet article vous aura plu et aiguillé comme il le faut !

Concours spécial rasage anti peau de croco

Comme je crois beaucoup au pouvoir de l’ergonomie du rasoir (!!!), je me suis dit qu’il fallait à tout prix vous y faire goûter aussi. Je vous propose à 10 d’entre vous de tester le fameux rasoir Venus & Olaz Gillette.

Comment jouer ? Commentez ici en répondant à la question suivante : quel est le parfum du rasoir Venus & Olaz Gillette ?

Indice : la réponse est ici !

Autres articles

Histoires d’eaux… En attendant l’été

Irene

Mon vanity beauté pour 3 jours à Lausanne

Irene

Le dentifrice, mon remède anti boutons !

Irene

Exposition Mademoiselle Privé Chanel : superbe !

Irene

Un miel en mousse pour se démaquiller, oui ça existe !

Irene

Je recherche 50 testeuses de la nouvelle création Herbal Essences pure:renew

Irene